Lettre de Cognard Hanshi – 21/03/2020

Académie Autonome d’Aikido Kobayashi Hirokazu
Chers professeurs, chers élèves,


Nous pouvons céder à la morosité ambiante, à la paranoïa galopante, à la claustrophobie, ou pire, au déni. La peur ne protège de rien. Ce n’est pas elle qui doit être le moteur de la prudence. L’imprudence est toujours une démonstration de faiblesse intérieure. Protégez-vous, ne négligez aucune action qui peut éloigner le risque de contamination pour vous et les autres. Faites-en le choix déterminé comme vous décidez de donner une réponse technique à une situation violente, en évitant de réagir pour garder la maitrise de la relation. Ce virus attaque nos poumons mais ne relayons pas ce mal jusqu’au plus profond de nous-mêmes. C’est ce que produit la peur. Elle nous ôte l’accès à la réalité et nous met en danger car, sous son emprise, nous luttons contre un adversaire contrefait qui cache celui qui nous attaque vraiment. Alors, agissons sereinement et efficacement, comme des budoka qui ne négligent aucune action efficace et ne font rien d’inutile. Sous le coup de la peur, se laver les mains peut paraître désuet, et pourtant, n’est-ce pas un geste dont vous connaissez l’efficacité quand vous vous rendez au temizuya ?
Il ne faut pas laisser ce virus polluer votre corps mais ne le laissez pas non plus polluer votre esprit.
 
Ce matin, des amis m’écrivaient pour prendre de mes nouvelles et me donner des leurs. En leur répondant, je songeais que cela pourrait être chacun d’entre vous. Finalement, fort de ce constat, j’ai décidé de vous adresser la réponse que je leur ai faite, pour vous donner de mes nouvelles et vous demander des vôtres. J’ai juste modifié le temps de la première phrase.   

« Je serais heureux d’avoir de vos nouvelles et de vous savoir ensemble.
Le bonheur d’être deux n’a pas besoin de grand-chose, tant que les bras s’ouvrent aux bras et que les mots s’entrelacent.
Nous sommes tous quatre à la maison, heureux de nous retrouver ainsi.
Chacun était un peu prisonnier au-dehors, retenu par ses obligations.
Nous voici libres dedans, plus proches que nous n’aurions pu l’espérer.
Nous respectons les consignes. Tous les voyages sont annulés mise à part celui que je reprends avec l’écriture. Depuis quatre jours, j’étais bloqué sur la description des profondeurs de la conscience. Comment décrire une unité conscientielle dont la complexité est équivalente à celle du monde ?
Ce matin, je me suis réveillé et la réponse m’a assailli. Bénie-soit la conscience qui se loge dans les alvéoles de nos tissus, dans les replis de nos chairs, dans le souffle rendu de nos ancêtres disparus, dans les paroles des animaux et des plantes, dans la plainte des rivières et des vents.
Ce confinement me donne le temps d’entendre les murmures d’outre-moi comme il nous montre à quel point ceux qui comptent vraiment sont là, tout près, à portée de cœur.
Il ne me manque que de vous revoir et pour cette raison-là, je lorgne du côté d’un horizon qui ne manquera pas de s’ouvrir, de s’élargir.
Nous n’avons jamais été aussi près de la fin de ce confinement et aussi « rapprochés » de l’essentiel : le sujet est la règle universelle.
Je prépare déjà les flacons qui contiennent l’ivresse, celle que nous partagerons bientôt quand sa seigneurie “le virus” aura renoncé à conquérir ce qui ne peut l’être, quand il aura connu sa Bérézina devant les forces patientes du « je nourri à l’amour » quand il aura accompagné dans son extinction l’Attila des consciences, la peur. »

Je vous souhaite à tous de trouver en vous les forces nécessaires pour vivre cette traversée tempétueuse avec sérénité, lucidité et pour saisir cette opportunité de vous rapprocher encore de ceux qui comptent pour vous.
Restez ce que vous êtes, des budoka et rappelez-vous vos kihon : tout geste utile doit être assumé jusqu’au bout, tout mouvement inutile est mortel.

Cognard Hanshi

Stage d’été enfants-ados du 7 au 13 juillet 2019

Bonjour à toutes et à tous.
Du dimanche 7 au samedi 13 juillet aura lieu le stage d’été enfants-ados.

Vous pouvez télécharger ici : la plaquette du stage.
Toutes les informations sur ce stage sont à prendre auprès des enseignants :
Franck Barthelemy : 06.63.98.54.25 – fbarthelemy05@gmail.com
Anne Lebranchu : 06.71.91.17.45 – lebranchuanne@gmail.com

Bien cordialement,

Guillaume Ange
Président de 3AKH

Cours aikido St Michel mardi 2 avril dirigé par Giraudet sensei

Bonjour à toutes et tous,

Giraudet sensei dirigera un cours mardi soir prochain à St Michel.

Horaires : 18h30-20h
Complexe sportif la Viauderie
St Michel

Il s’agit d’un cours commun enfants/ados/adultes et des passages grades kyu sont prévus pour les enfants.

Nous aurions donc besoin de pratiquants pour faire le rôle d’uke.
Et aussi pour le plaisir d’échanger entre clubs, ça fait circuler l’énergie 😉

Aourell LE MARTRET

Stage à Ceyrat les 13 et 14 avril 2019

Chers adhérents de l’Académie Autonome d’Aikido Kobayashi Hirokazu,

Je vous rappelle que les 12, 13 et 14 avril 2019 aura lieu, à l’Arténium ce Ceyrat (63), un stage d’arts martiaux qui proposera, au choix, les disciplines suivantes :

Vous pouvez choisir de pratiquer uniquement l’Aikido ou de partager votre temps entre 3 disciplines durant les 6 cours proposés lors du week-end.
Le programme est détaillé sur la première page de la fiche d’inscription, à télécharger selon le format qui vous convient :

À retourner par mail à Claude Viennois.

Ce stage est ouvert à tous, nous comptons sur votre inscription rapide. Merci de partager l’information !

Cordialement
G.Ange
Président de 3AKH

Cycle de Pratique Interclub

Bonjour à tous,

Dans le cadre du cycle découverte (initié en 2013 avec le Kyodo, Taishi, Taiko …), vous trouverez l’affiche de la soirée consacrée au Kendo et au Ken. Deux visions complémentaires vous seront proposées : une première partie de soirée avec les enseignants de Kendo (et quelques un de leurs élèves) pour un cours + démonstration, et une seconde partie avec Palazzolo kyoshi pour un cours de ken.

Pour mémoire : ce soir, premier interclubs à 20 h 30 au Dojo de Machecoul. Une bonne solution pour ne pas laisser le froid hivernal vous engourdir le corps et l’esprit …

Amicalement,

Gildas